Vinted, Vestiaire Collective: Les applications zéro déchet du textile, lesquelles utiliser et pourquoi ?

# zéro déchet # appli mode # seconde main # vinted # vestiaire collective # vide dressing #mode éthique #viji #geev

Éviter le gaspillage textile, c’est possible !

91 minutes, c’est le temps que passait chaque jour en moyenne un Français à consulter ses applications mobiles en 2016, comme le révélait cet article du Figaro

Les applications mobiles sont donc aujourd’hui devenues un vecteur important de l’information et du commerce. Selon cette étude réalisée par Médiamétrie pour l’année 2019, un Français sur dix visite chaque mois des sites et des applications luttant contre le gaspillage, ce qui représente une augmentation de trois millions d’utilisateurs en un an. Sachant que l’industrie textile est l’une des plus polluantes au monde – 150 milliards de vêtements vendus par an pour une émission de 1,2 milliard de tonnes de CO2 – on peut légitimement remettre en cause notre mode de vie. Et les applications sont là pour nous y aider. 

Que vous souhaitiez revendre ou donner, acheter ou récupérer, les applications mobiles vous aideront, selon votre style, vos attentes, et votre bourse. D’autres vous permettront de mieux
connaître le parcours de vie des articles que vous croiserez en magasin : en étant mieux renseignés, vous ferez le meilleur choix en fonction de vos propres critères. 

Alors n’attendez plus, venez découvrir avec MyCouturier quelles applications sont faites pour
vous

Quelques applications tendances pour lutter contre le gaspillage textile

Les applications d’achat/revente générales

Vous souhaitez vendre ce petit pull en laine que vous laissez trainer depuis trop longtemps
au fond du placard ? Vous aimeriez vous racheter un jean sans débourser une fortune ? Ces
applications vous permettront de faire vivre le marché d’occasion en toute simplicité.

Vinted

Sans aucun doute l’application la plus tendance à l’heure actuelle avec 25 millions d’utilisateurs en Europe, Vinted se présente comme un véritable marché textile de seconde main. Cette application est très avantageuse pour le vendeur : la totalité du prix de vente lui revient. C’est par contre à l’acheteur de s’acquitter des frais de port et de sécurité, ces derniers s’élevant à 70 centimes auxquels s’ajoutent 5% de la somme à payer. L’utilisation est simple, efficace et rapide, même si le nombre pléthorique d’annonces paraissant chaque jour diminue la visibilité de chacune d’entre elles.
Seul problème aujourd’hui, la notoriété de l’application a entraîné une augmentation des
arnaques, à l’achat comme à la vente. Il faut donc rester vigilant en utilisant cette application, qui reste toutefois l’une des meilleures en son genre.

Vestiaire Collective

Une application qui affiche clairement sa volonté de ne proposer que des articles de luxe,
mais d’occasion. Les prix s’ajustent donc en conséquence. L’application procède à une réelle
sélection, et ce à plusieurs niveaux. Elle filtre d’abord les annonces qui sont postées : ne sont
retenues que les pièces qui intéressent le site (pièces rares, iconiques, …). Une fois l’annonce
déposée et l’article commandé, il transite par les locaux de la plateforme, qui s’assure de
l’authenticité du vêtement et de la qualité de son état. Très peu de risques donc d’avoir une mauvaise surprise. Le revers de la médaille est que les tarifs sont moins avantageux que sur les autres applications : le vendeur payera une commission de 18€ et ne percevra au maximum que 80% du prix de vente.
L’application propose aussi un service premium : La Conciergerie. En choisissant cela, c’est le
site qui s’occupe intégralement de la vente : photos, annonce, négociations, et évidemment
vérification et livraison. Dans ce cas, comptez ne percevoir au mieux que 75% du prix de vente.

Et c’est tout ?

Vinted et Vestiaire Collective ne sont évidemment pas les seules applications d’achat/revente sur le marché. Si le principe de base reste sensiblement similaire pour chacune d’entre elles, vous en trouverez tout de même pour tous les goûts et tous les styles :

A celles et ceux qui veulent pouvoir passer des commandes groupées, ou pouvoir organiser
une vente aux enchères, nous conseillons United Wardrobe. Pour les aficionados d’Instagram (qui peuvent nous retrouver sur notre page @my.couturier), Depop est fait pour vous. Une photo = un article à vendre. Simple non ? Si vous désirez des articles d’occasion authentifiés haut de gamme, voire de luxe, vous pouvez télécharger Videdressing  La commission est offerte jusqu’à 150€, puis est de 15% du prix de vente et ne dépassera pas 300€.
Enfin, si vous avez besoin de vous séparer d’un nombre important de vêtements, préférez
Patatam, qui rachète à bas coûts vos stocks.

Les appli spécialisées

Geev

Geev c’est la startup qui prend de l’ampleur en ce moment. Elle ne mise ni sur la revente ni le rachat d’articles usagés, mais sur le don. Très pratique en situation d’urgence (un·e étudiant·e qui doit rendre son logement par exemple, ou à l’inverse le meubler), Geev permet de mettre en relation des particuliers qui souhaitent se débarrasser de produits (meubles/ vêtements/ aliments) avec des personnes qui souhaitent en récupérer. Le maître-mot : éviter le gaspillage, quel qu’il soit.

MyCouturier

En attendant de pouvoir télécharger notre application, qui ne saurait tarder, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller jeter un œil sur notre site. Comme il n’est pas toujours facile de
procéder soi-même à ses retouches, nous vous permettons de trouver un couturier ou une
couturière proche de chez vous, qui se fera un plaisir de vous rendre service. En fonction de la retouche dont vous avez besoin, vous pourrez rentrer en contact avec une personne qui vous fera part de ses tarifs, nettement plus avantageux que chez des professionnels (comptez environ une douzaine d’euros pour les travaux les plus délicats, comme les ourlets). 

N’attendez plus pour trouver votre couturier près de chez vous (Trouver un couturier ici).
Pour les amoureux·ses de l’upcycling, nous proposons également des tutoriels pour
customiser vos habits sans rien jeter, à retrouver sur notre blog. Enfin, un shop upcyclé est à
disposition, pour que vous puissiez vendre vos créations ou profitez de celles des autres.
Vous pouvez si vous le souhaitez rejoindre la communauté MyCouturier et mettre vos talents au service de tous.

Petit Bateau 

L’application Petit Bateau permet de mettre en relation des acheteurs de la marque, et de donner une seconde vie à leurs articles. Bien évidemment, la plateforme n’accepte que les produits provenant de Petit Bateau. Rare magasin à proposer ce service de recyclage interne, il permet de porter la marque à moindre frais tout en allongeant la durée de vie de ses articles. Il y a fort à parier que ce genre de service se développera avec le temps.

Les appli de notation

Viji 

Viji, une application française toute récente, se propose de vous révéler la « véritable histoire
de vos vêtements ». A partir du nom de la marque ou du scan d’un article, vous pourrez accéder à une analyse complète et transparente de ses conditions de fabrication (le nombre d’entreprises répertoriées augmente, mais est pour le moment relativement faible du fait de la jeunesse de l’application). Pas de note ici, jugée trop réductrice, mais des informations pour laisser les personnes faire leur choix selon leur jugement. Quatre critères sont retenus par l’application : la sécurité sanitaire, les conditions sociales de production, la traçabilité et les conditions environnementales de fabrication. Trois niveaux de confiance des informations sont mentionnés – déclarées, prouvées, sécurisées – en fonction de la fiabilité des sources et de la possibilité de les vérifier.
Dans une optique similaire, mais davantage axée sur une lecture facilitée des mêmes
critères, la non moins jeune application française Clear Fashion vous indiquera le score sur 100 d’un article en le scannant.

Good on you 

Good on you est une application créée en 2015, précurseure de Yuka, et popularisée par l’actrice Emma Watson, qui vous permettra de scanner vos vêtements en magasin pour en connaître l’origine. L’article choisi sera associé à une mention, indiquant le degré d’éco-responsabilité de la marque.Trois critères essentiels servent à déterminer la mention : animalier, environnemental, socio – sanitaire. L’application se base sur de multiples sources (dont des labels) pour élaborer son jugement sur plusieurs milliers de marques. Attention cependant, elle n’est encore pour le moment disponible qu’en anglais !

Vous l’aurez compris, les applications mobiles sont vos alliés pour lutter contre le gaspillage
textile. En derniers recours, si vous ne souhaitez pas vous insérez dans un réseau marchand,
n’oubliez pas qu’il vous reste les alternatives traditionnelles de don aux associations comme Le Relais ou Emmaüs, qui redistribueront vos habits aux plus démunis.
Parce qu’il n’y a pas de petits gestes, mais que de grandes actions, pensez au zéro déchet !
Couturement vôtre,

Catégories : Non classé

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *