Portrait de couturiers avec @MatshaFrance

Upcycling : "Une chemise est une vraie toile sur laquelle je peux m'exprimer librement" [Portrait de couturiers avec @Matsha.france]

C’est au milieu de ses chemises que l’on découvre Charlotte, fondatrice de Matsha France, sa propre marque d’upcycling. 

Lorsque Charlotte prend conscience de l’importance du gaspillage des vêtements, elle décide de lancer son concept : les revaloriser. Mais pas n’importe quelles pièces, des chemises !

“J’ai lancé le concept des chemises de seconde main en début d’année 2018 lorsque j’ai pris conscience des ressources inexploitées en terme de vêtements. On jette et on abandonne très vite un vêtement au profit d’un autre. Alors j’ai voulu valoriser ces pièces en leur donnant une seconde vie, en les transformant en pièces uniques et en coup de coeur.”

Lorsqu’on lui demande pourquoi l’upcycling, Charlotte nous explique : “pour moi l’upcycling c’est le fait de revaloriser un vêtement, de lui donner une seconde, une troisième, une dixième vie … On travaille énormément sa créativité en upcyclant, c’est ce que je trouve passionnant !” Comment ne pas être d’accord ?!

La couture pour Charlotte, c’est une belle histoire qui dure ! 

“La première fois que j’ai réalisé un vêtement avec ma machine à coudre, je devais avoir 12 ans. Je me souviens… c’était une blouse imprimée fleurie (déja !!!) dans les tons verts. Je devais la porter à l’occasion d’un spectacle. Mais j’ai commencé à customiser mes vêtements assez jeune en commençant par les tee shirts.”

Aujourd’hui Charlotte vend ses créations avec amour via son Instagram @matsha.france. “Je suis ravie quand j’arrive a upcycler une pièce qui n’est pas du tout dans les tendances. C’est un challenge passionnant. Mais ma plus belle récompense c’est lorsque je sais qu’une chemise rejoint une nouvelle garde robe.” 

 

Pour terminer son portrait, nous posons la question “Si tu étais un vêtement, lequel serais-tu?”, sorte de portrait chinois mais version couture, ce à quoi Charlotte nous dit : “si j’étais un vêtement, je serais une chemise vintage, avec de jolis boutons rétros, des manches légèrement bouffantes et un col brodé.” Quelle belle description 🙂